Tatouage vaginal : risques et contre-indication

15 juin 2020 - Aucun commentaire

Il est scientifiquement prouvé que les femmes résistent mieux à la douleur que les hommes. Le corps de la femme est précisément de nature prédisposée à de plus grandes souffrances, comme celle de l’accouchement. Serait-ce pour cette raison que les plus avant-gardistes du secteur des tatouages génitaux sont les femmes courageuses ?

En effet, la dernière frontière des tatouages concerne les parties intimes. Ces types de tatouages sont certainement pour les plus audacieux, et surtout pour ceux qui n’ont pas peur de souffrir. Ce sont évidemment des zones très, très sensibles. Les tatouages sur les parties génitales sont toujours des tatouages tabous. Ce n’est pas pour une fausse hypocrisie de genre, mais parce que l’aine représente mille difficultés même pour le tatoueur lui-même.

Vagin ou pas vagin ?

Vagin ou pas vagin

Tout d’abord, il convient de noter que, à l’exception des tentatives désastreuses, il n’y a pas de tatouages faits directement sur le vagin (les grandes et petites lèvres, pour être clair). Les raisons sont scientifiquement deux.

Étant une zone avec un grand renouvellement cellulaire, il est difficile pour la couleur d’adhérer à la peau. Ce n’est pas non plus une surface plane et donc pas facile à tatouer. En fait, lorsque nous parlons de tatouages vaginaux, nous nous référons à des dessins tatoués entre l’intérieur de la cuisse et l’aine ou sur le mont de vénus.

Pourquoi sur le vagin ?

Pourquoi sur le vagin

Habituellement, nous essayons de donner une explication sur tous les tatouages en recherchant leur signification. Certains plus que d’autres acquièrent une plus grande valeur s’ils sont situés dans certaines zones.

Pour l’aine, il n’y a toujours pas de tatouages préférés ou les plus recherchés. Ils vont des tribus aux petits animaux, des fleurs aux cœurs avec des cadenas ou des mots. Mais avouons-le, essentiellement la raison qui pousse les femmes à se faire tatouer dans cette partie est de rendre le design, quel qu’il soit, extrêmement sexy et pousser la curiosité captivante de n’importe qui à regarder juste là.

Le maquillage vaginal semi-permanent

Le maquillage vaginal semi-permanent

Parmi les différentes modes, il est également apparu une variation particulière de tatouages vaginaux. Au lieu d’imprimer sur la peau du pubis ou de l’aine des décorations ou des écrits, on reproduit fidèlement les poils pubiens, en leur donnant la forme que vous préférez.

Comme, en fait, le picotement sauvage compromet l’apparence des poils sur les zones telles que les sourcils, même des années d’épilation rendent plus difficile la repousses des poils pubiens.

Cette technique est égale à celle du tatouage esthétique créé pour réaliser un maquillage semi-permanent. Elle est dédiée au repentant de l’épilation à la cire, à l’œil de celles qui veulent émerveiller en exhibant des coiffures insolites. Mais comme tout tatouage esthétique, il doit être retouché environ tous les six mois. Les précautions à prendre sont les mêmes que celles suggérées pour des traitements similaires, mais faites sur des zones différentes.

Contre-indications des tatouages vaginaux

Contre-indications des tatouages vaginaux

La recommandation évidente est surtout d’être encore plus prudent que d’habitude. En plus, il faut se rappeler que normalement les tatouages nouvellement faits ont besoin d’un bon contact avec la lumière. C’est toujours une plaie à guérir, donc la récupération des tatouages vaginaux est par conséquent, plus longue.

En plus de la gêne prévisible, présente lors de leur réalisation, qui peut cependant varier en fonction du seuil de douleur subjective, les tatouages vaginaux, en eux-mêmes, n’ont pas de contre-indications spécifiques. Toutefois, ils nécessitent certainement plus d’attention que ceux réalisés sur d’autres zones du corps.

Tout d’abord, avant d’en faire un, vous devez épiler soigneusement la zone affectée. Des méthodes telles que l’utilisation du rasoir ne sont pas recommandées. Non seulement la repousse des cheveux est presque immédiate, mais aussi parce qu’elle prédispose la peau à s’irriter et à demander davantage. La façon la plus suggérée et indiquée de préparer la zone est l’épilation, à condition qu’elle soit effectuée quelques jours avant le tatouage. Cela permet de ne pas l’irriter excessivement, créant trop de traumatismes ensemble.

Comment les faire guérir bien ?

Comment les faire guérir bien

Une fois le tatouage terminé, une attention particulière doit être portée à son entretien en vue d’une bonne cicatrisation. Il faut cependant tenir compte du fait qu’il faudra plus de temps pour guérir, que par exemple, une opération effectuée sur une zone telle que le bras ou la jambe.

Une autre chose très importante est le type de slip à porter immédiatement après le tatouage. Ceux en coton blanc sont fortement recommandés, afin de ne pas irriter la peau ou favoriser les échanges de couleurs entre l’encre de tatouage et les colorants du lin.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Elyes

Je partage ici mes meilleurs bons plans et astuces pour se faciliter la vie du quotidien et réaliser de belles économies sur ses achats en ligne !

Laisser un commentaire