Troubles de la vessie : origines et traitements

17 juin 2022 - Aucun commentaire
troubles vessie

Les troubles de la miction entrainant souvent des infections urinaires proviennent de différentes causes. Cela engendre un réel inconfort au quotidien. Nous allons vous énoncer ces dernières dans cet article, en plus de vous parler de quelques moyens efficaces pour la soigner même si rien ne vaut de consulter un spécialiste.

Les causes d’une vessie incontinente

L’inflammation de la vessie connue aussi sous le nom d’infection urinaire ou cystite est toujours due à la présence d’un corps étranger tel qu’une bactérie, un champignon ou un virus provenant de l’environnement extérieur (de l’eau contaminée, un siège de toilettes sale), mais aussi du corps d’une autre personne.

D’autres fois, il arrive que l’infection se transmette par l’intermédiaire d’un autre organe. Les premiers symptômes peuvent être soulagés par des compléments alimentaires à retrouver sur cette page, mais nous le verrons plus bas.

Les troubles de la vessie ne proviennent pas uniquement d’une rencontre coquine sans protection. Dans la plupart des cas, l’âge joue aussi un rôle majeur. Dû à la vieillesse, les seniors ont de plus en plus de mal à contrôler leurs vessies. Certains en perdent le sommeil à force de se réveiller plusieurs fois par nuit pour aller aux toilettes.

Comment se manifeste-t-ils ? De l’inconfort au niveau du bas-ventre. Quand vous urinez, cela vous cause des picotements et des brûlures atroces. Or vous en avez souvent envie, parfois sans pouvoir vous retenir : on parle alors de fuites urinaires. Les femmes peuvent observer une augmentation des pertes, parfois blanches, parfois jaunes et nauséabondes. À un stade plus avancé, cette maladie entraine du sang dans l’urine.

vessie

Les solutions à portée de main

Si vous ne la soignez pas à temps à l’aide d’antibiotiques adaptés, l’infection urinaire peut évoluer en stérilité et peut même s’étendre au niveau des reins. Une biopsie est nécessaire pour déterminer quelle bactérie est à l’origine de ce mal. Lorsque les origines ne sont pas bactériennes, le médecin peut réaliser une fibroscopie pour identifier l’organe responsable de la contagion.

Parfois, boire beaucoup d’eau suffit à faire passer ce trouble. L’eau entraine les microbes à l’extérieur et nettoie la vessie. Aux femmes, il est conseillé de s’essuyer d’avant en arrière et non le contraire pour éviter que les microbes provenant de l’anus viennent infecter le vagin et se répandre à la vessie. Le choix des sous-vêtements compte aussi beaucoup dans la prévention de l’infection urinaire. C’est comme choisir son masque de protection contre le Covid. Optez pour des dessous fabriqué dans du textile sain, la plupart du temps 100 % coton.

Les compléments alimentaires tels qu’Urozen sont devenus les traitements à la mode pour les infections urinaires de nos jours. Ces gélules discrètes sont fabriquées à base d’ingrédients naturels : pépins de courge ou encore l’antibiotique naturel qu’est la renouée des oiseaux. Elles favorisent le contrôle de la vessie et améliorent même le flux d’urine.

Ici il s’agit de soigner les premiers signes de troubles de la miction pour se rendre par exemple à un événement important ou effectuer une tâche primordiale et non d’un mal qui sévit depuis plusieurs semaines avec des douleurs dans la vessie et du sang dans les urines. D’ailleurs les troubles de la miction cachent parfois chez les hommes une prostate déclinante d’où la nécessité de consulter.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Elyes

Je partage ici mes meilleurs bons plans et astuces pour se faciliter la vie du quotidien et réaliser de belles économies sur ses achats en ligne !

Laisser un commentaire

PaidPR