Comment réussir son prêt immobilier ?

12 mai 2017 - Aucun commentaire

Qui ne rêve pas d’avoir sa propre maison ? Que ce soit pour acheter ou bien construire, les gens ont souvent recours au prêt pour disposer du financement nécessaire. Vous aussi vous comptez emprunter ? Ne vous lancez surtout pas à la légère.

Prenez le temps de bien étudier toutes les possibilités, mais aussi tous les différents prêts et formules proposés. D’autant plus que les détails varient en fonction de l’emprunt : cela va de la durée à la formule désirée. Mais le plus important, c’est le taux d’intérêt. Comment bénéficier du meilleur taux ? Suivez le guide.

Quel type de prêt immobilier choisir ?

Souvent, l’endettement suite à un prêt est causé par un mauvais choix au niveau de l’offre ou de la formule souscrite. Voilà pourquoi il faut toujours prendre le temps de bien étudier les différents types de prêts immobiliers avant de prendre une décision.

Le problème c’est que les offres actuelles sont si nombreuses et intéressantes, qu’on ne sait plus où donner de la tête ! . Ci-joint un bref tour d’horizon des dispositifs les plus courants :

Prêt bancaire « classique »

C’est la formule « standard » proposée par les établissements bancaires. Le taux et les conditions (garanties, frais de dossier…) sont librement fixés par la banque. Ils peuvent donc varier en fonction de l’enseigne.

Prêt à taux zéro (PTZ)

Le PTZ est une subvention réglementée à 0 % d’intérêt. Il est réservé aux primo-accédants, c’est-à-dire aux personnes qui ne sont pas propriétaires de leur résidence principale depuis deux ans.

Mais seulement pour ceux qui font l’acquisition d’un bien neuf, en construction ou bien en rénovation en tant que résidence principale.

Prêt d’Accession Sociale (PAS)

C’est un prêt destiné uniquement pour les foyers à revenus modestes. Il ne concerne cependant que l’achat d’une résidence principale et permanente.

L’avantage du PAS, c’est qu’il permet de bénéficier de frais d’hypothèque à coût réduit. Le seul problème est que le logement doit être occupé au minimum 8 mois par an pendant toute la durée de remboursement du prêt.

Mais, ouf, il est cependant possible de louer le bien après un usage de 6 ans pour tout autre usage (local professionnel, boutique, résidence secondaire …).

Prêt Epargne Logement (PEL)

Le PEL est lié au Plan Epargne Logement, il ne permet que l’achat d’une résidence principale. L’avantage avec ce type de prêt, c’est qu’il permet de bénéficier d’un taux intéressant, auquel s’accompagne une prime de l’Etat.

Prêt Action Logement

C’est un prêt employeur, destiné uniquement aux salariés d’une entreprise privée qui emploie au moins dix personnes. Il permet de couvrir jusqu’à 30 % des besoins financiers pour l’achat du bien immobilier, avec un taux très avantageux.

Prêt Pro BTP

C’est un prêt uniquement réservé aux personnes qui travaillent dans le secteur du bâtiment travaux publics (BTP). Il permet d’obtenir un financement dont le montant peut aller jusqu’à 15 000 euros.

A cela s’ajoute l’absence de frais de dossier, et une assurance à faible coût. Il y a encore pleins d’autres formules tels que le prêt « primo-accédant », le prêt « fonctionnaire » ou encore le prêt relais.

Dans tous les cas, chaque offre présente des avantages et des inconvénients qui sont généralement liés au profil de l‘emprunteur. Voilà pourquoi il faut bien peser le pour le contre avant de se décider.

Si vous avez toujours des doutes, n’hésitez pas à contacter un professionnel pour vous conseiller et vous expliquer les différentes offres et procédures. Sinon, vous pouvez toujours jouer sur la concurrence des banques en utilisant un comparateur de taux. Rendez-vous sur Internet, cela ne vous prendra que quelques clics !

Conseils pour éviter l’endettement

Pour ne pas tomber dans la spirale infernale de l’endettement, il faut savoir que plus la durée de l’emprunt est longue, plus les intérêts seront élevés. Il faut donc éviter les crédits immobiliers qui s’étalent sur de trop longues années.

A noter cependant que la durée du crédit varie généralement en fonction du profil de l’emprunteur : son âge, son revenu…

Pour ce qui est du remboursement mensuel, les banques veillent toujours à ce que le prêt puisse être totalement remboursé avant la retraite de celui ou celle qui emprunte.

 Bien préparer son dossier

Pour que votre demande de prêt soit acceptée, il faut présenter un dossier en béton. Pour ce faire, commencez par vous renseigner auprès de l’établissement financier qui vous intéresse.

N’hésitez pas à poser des questions et demander des précisions si quelque chose n’est pas claire… Votre dossier doit être parfaitement complet, avec des pièces justifiant votre situation financière.

Vous devez en effet prouver à votre banquier que vous avez les moyens de rembourser mensuellement le prêt. Vous pourrez par exemple présenter des preuves du  paiement régulier de votre loyer si vous êtes locataire. Votre dossier devra également présenter tous les documents exigés par l’établissement financier que vous avez choisi.

Dans le cas contraire, votre demande sera refusée tout net. Et même dans le cas où elle serait acceptée, des risques de complication pourraient survenir en cas de problèmes ultérieurs.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Elyes

Laisser un commentaire