Comment choisir une triplette de boules de pétanque ?

27 août 2017 - Aucun commentaire

Loisir en dilettante pour les uns, véritable sport de compétition pour les autres, la pétanque est une discipline ludique de plein air qui s’accorde à tous les âges et toutes les envies. Cette dernière, tout comme d’autres jeux de boules telles la boule lyonnaise et la raffa, candidate d’ailleurs à une participation aux Jeux Olympiques de Paris 2024, candidature que vous pouvez soutenir via le site http://www.boules-sport.org dès à présent comme de nombreuses personnalités comme Jean-Pierre Foucault, Jean-Marc Mormeck, Patrick Poivre d’Arvor, Nikos Aliagas, Philippe Candeloro, Jean-Jacques Bourdin, Richard Virenque et bien d’autres encore.

La pétanque se ré-invente et passe même maintenant régulièrement à télévision notamment via la chaine L’Equipe, les paris sportifs sont même ouverts !

Mais si la pétanque de loisir se pratique à l’aide de tout type de boules, l’officielle se joue uniquement avec des boules homologuées par la FIPJP (Fédération Internationale de Pétanque et de Jeu Provençal) répondant alors à un cahier des charges précis. Voyons alors ce que celui-ci impose aux fabricants et comment choisir des boules de pétanque de compétition adaptées à sa morphologie et son propre type de jeu.

Une triplette, c’est bien… de compétition, c’est mieux

Sur le marché actuel, il existe une dizaine de marques et une centaine de modèles de boules de pétanque homologuées : de quoi s’y perdre rapidement pour le bouliste néophyte.

Inox ou Carbone, pour quel acier opter ?

Les boules en acier inox ont tendance à glisser de la main, à être plus lisses et plus résistantes aux coups que leurs consœurs en acier carbone qui sont susceptibles de rouiller facilement et d’offrir plus d’accroche dans la main.

Comme la plupart des autres critères de choix, c’est avant tout une préférence personnelle sachant que les inox ne nécessitent aucun entretien particulier alors que les carbones méritent d’être nettoyées et huilées après usage afin d’éviter des points de rouille.

Quel poids et quel diamètre déterminer ?

Vous avez le choix entre 650 g et 800 g pour le poids et entre 70,5 mm et 80 mm pour le diamètre. Généralement, les boulomanes jouent avec des boules entre 690 et 710 g pour un diamètre moyen compris entre 73 et 76 mm.

Ici aussi, c’est donc un choix tout à fait personnel sachant tout de même que les pointeurs préfèrent avoir de petits formats plutôt lourds pour fournir de plus petites cibles aux adversaires et jouir de plus de contrôle tandis que les tireurs optent plutôt pour des plus grosses boules plus légères pour obtenir une plus grande surface de frappe sans se fatiguer.

Des boules plutôt tendres ou dures ?

Il faut savoir que le cahier des charges de la FIPJP impose une dureté de l’acier de minimum 35 HRC (110 kg/mm²). A ce niveau on parle de boules de pétanque très tendres (TT) car les impacts sont amortis (idéal pour les tireurs).

L’inconvénient étant que ce type de boules s’usent beaucoup plus rapidement par rapport à des boules dites dures (D).

Une surface lisse ou striée ?

Encore une fois, c’est une question de goût personnel. Si il s’avère que certains fabricants laissent l’embarras du choix sur les possibilités de stries, il s’avère que certains modèles de boules sont proposés uniquement lisse.

D’une manière générale, toujours pour plus de contrôle, les pointeurs préfèrent avoir du relief sur leurs boules alors que les tireurs optent habituellement pour des boules vierges.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

A propos de l'auteur

Rémy

Editeur Web indépendant, webmaster chez l’annonceur et en agence, j’ai touché à de nombreux aspects liés au monde en ligne, notamment marketing. Je partage ici quelques expériences et conseils en rapport avec le monde digital… ou pas !

Laisser un commentaire